Actualité du monde associatif et culturel Pour 2HD Records, la Culture est avant tout une histoire de passion. Dans cet espace, retrouvez toutes les actualités du monde associatif et culturel. Un espace de partage et de libre expression pour tous les mordus d'initiatives. N'hésitez-pas à nous envoyer vos actualités, nous nous ferons un plaisir de les relayer !

Phonopolis, les rencontres de la FNEIJMA

La FNEIJMA, fédération des écoles de musique, organise des rencontres nationales autour de la formation et de la transmission musicales le 22 mars au CEM du Havre qui vient de rouvrir ses portes.


À l’occasion de l’inauguration officielle des nouveaux locaux du CEM (qui se déroulera sur 3 jours du 23 au 25 mars), la FNEIJMA et l’école de musique havraise organisent une journée de rencontres entre acteurs de la filière des musiques actuelles – artistes, acteurs de la formation, acteurs de la production et de la diffusion, réseaux, fédérations et partenaires institutionnels – et visant à interroger les pratiques, les singularités et les synergies sur des thèmes transversaux tels que l’égalité femmes/hommes, les nouvelles pédagogies, l’insertion professionnelle des artistes, et les coopérations publiques/privées.

PROGRAMME

Atelier égalité : 11h15 – 13h
Égalité entre femmes et hommes dans les musiques actuelles : les enjeux de la formation
L’égalité entre femmes et hommes représente l’un des enjeux majeurs de demain et impacte l’ensemble des aspects de nos sociétés.
La formation aux musiques actuelles peut-elle être un levier d’évolution positive de la place des femmes dans les professions artistiques de notre filière ?
Témoins confirmés : Joëlle Léandre (contrebassiste), Sandrine Mandeville (directrice du CEM) – Modérateur Stéphane Riva (directeur de l’ACP-La Manufacture Chanson)


Atelier insertion pro. : 11h15 – 13h
Comment contribuer à une insertion professionnelle durable des artistes des musiques actuelles ?
Au regard des mutations et des bouleversements qui impactent la filière des musiques actuelles, comment peut-on favoriser l’insertion professionnelle et en réinterroger le modèle pour l’adapter durablement ? L’insertion professionnelle durable des artistes n’est-elle pas l’affaire de tous les acteurs de la filière ?
Témoins confirmés : Arnaud Fièvre (coordinateur du Collectif Capsul), Thierry Duval (directeur du Cry) – Modérateur : Gilles Labourey (directeur de l’IMFP)


Atelier pédagogie : 11h15 – 13h
Qu’apporte la transmission des musiques actuelles aux neurosciences ?
Les écoles et les centres de formation aux musiques actuelles de droit privé ont, par culture et nécessité, toujours questionné le geste pédagogique. Les récentes recherches menées sur la musique et les neurosciences ouvrent de nouvelles perspectives en matière de pédagogie. Sont-elles les seules à pouvoir préparer les artistes de la musique à une adaptabilité qui semble devoir être permanente ?
Témoins confirmés : Richard Cross (directeur de l’école Richard Cross), Frédéric Maurin (Compositeur – Ensemble Ping Machine) – Modérateur : Elise Schmitt (Musicienne – Artificium)


Conférence : Grande salle du Tetris // 15h-17h
Le nouveau CEM, entre efficacité et innovation, un exemple de coopération qui pourrait être contagieux ?!
Le modèle particulier de montage juridique et financier développé pour ce projet, peut-il être source d’inspiration pour le développement futur de collaborations entre collectivités locales et associations ? Sommes-nous aux prémices d’une nouvelle forme de coopération entre acteurs privés et acteurs publics ?
Programmation en cours


Débat : Grande salle du Tetris // 17h-19h
Transmettre les musiques actuelles, un enjeu sociétal d’ouverture et d’égalité – quels acteurs, quelles missions, quels moyens ?
Face à la diversité des territoires, des publics et des esthétiques, quels moyens de coopération les différents acteurs de la formation peuvent-ils imaginer ensemble afin de participer à la création d’une société plus ouverte et plus égalitaire ? Comment leurs singularités peuvent-elles enrichir ces nouvelles formes de collaboration ?
Témoins confirmés : Bernard Descôtes (Conseiller formation spectacle vivant – Ancien directeur de l’Ecole Supérieure de Musique Bourgogne Franche Comté), Stéphane Alaux (directeur du CIAM) – Modérateur : Daniel Beaussier (président de la FNEIJMA)

Palmarès des Festivals Awards 2017

Le 14 février à la Bellevilloise (Paris) étaient réunis les acteurs du monde des festivals, leurs partenaires et des intervenant de milieux divers pour découvrir les lauréats de cette nouvelle édition des Festivals Awards, organisée par Tous les Festivals.

A l’issue de 15 jours de votes du public, qui ont rassemblés 90 000 votants, ainsi que la participation d’un jury constitué d’experts, les lauréats des Festivals Awards ont été dévoilés durant la Nuit des Festivals.


Le palmarès :

PRIX DU PUBLIC

• Catégorie meilleur grand festival (plus de 70 000 spectateurs) : Hellfest
• Catégorie meilleur festival de taille moyenne (entre 20 000 et 70 000 spectateurs) : Festival du bout du monde
• Catégorie meilleur petit festival (entre 5 000 et 20 000 spectateurs) : Art Sonic
• Catégorie meilleur micro-festival (moins de 5 000 spectateurs) : Festival Yeah !
• Catégorie meilleur festival urbain : Art Rock
• Catégorie meilleur camping : Le Cabaret vert
• Catégorie meilleur festival gratuit : Fnac Live
• Catégorie meilleur nouveau festival : Les Nuits courtes
• Catégorie révélation scène festival : Jahneration

PRIX SPECIAUX

• Catégorie meilleure communication web : Papillons de Nuit
• Catégorie plus belle affiche : Biches Festival
• Prix de l’innovation numérique : Motocultor Festival
• Prix action éco-responsable : Climax Festival


En partenariat avec l’IRMA

Le site de Tous les Festivals

Veille d’actualités – Semaine 7

Cette semaine : préfiguration CNM 2, bilan 2017 du marché de la musique enregistrée, lauréats Festivals Awards, musique underground à Paris, guide des métiers du spectacle, etc.

Chaque semaine, l’IRMA vous propose une sélection d’informations sur le secteur musical. Cette sélection est issue de la veille d’actualités relayée sur nos réseaux sociaux :




Physique et numérique se partagent le marché

Pour la deuxième année consécutive, le marché de la musique enregistrée a progressé (+ 3.9% en 2017). Le streaming par abonnement tire les revenus à la hausse tandis que le marché physique ne dégringole plus.


CNM, une mission de préconfiguration

Le caractère d’urgence n’est plus vraiment d’actualité, cependant la rue de Valois devrait faire redémarrer le projet d’un centre national de la musique par la mise en place d’une mission de préconfiguration.


Lieux de musiques actuelles : une disparité des modèles économiques en Europe

Les chiffres clés des lieux de musiques actuelles au niveau européen mettent aussi bien en exergue la vitalité du secteur que son caractère déficitaire. La France compte la part de recettes propres la plus faible d’Europe.


Guide des métiers du spectacle vivant

La CPNEF-SV (Commission Paritaire Emploi-Formation Spectacle Vivant) publie sous forme de guide les référentiels des principaux métiers administratifs, techniques et artistiques du spectacle vivant.


Les lauréats des Festivals Awards 2017

Près de 90.000 personnes ont voté parmi 204 événements inscrits pour élire les meilleurs festivals de musiques actuelles en France. Découvrez les résultats des Festivals Awards 2017 dans les différentes catégories.


État des lieux de la musique underground à Paris

Avec l’arrêt des concerts à la Mécanique Ondulatoire et la déconfiture de Villette Sonique, Noisey se demande si les musiques hors-cadre ne sont pas en train d’être expulsées de Paris et mène l’enquête.


En bref :

Babel Minots 2018

Si Babel Med Music 2018 n’aura pas lieu, ce n’est pas le cas de Babel Minots, le rendez-vous autour des musiques, de l’enfance et de la jeunesse, qui se tiendra du 14 au 17 mars à Marseille. Au programme : cinq ateliers, une conférence, et des rencontres informelles.


Né il y a quatre ans « d’une excroissance vitale au (feu) salon professionnel Babel Med Music » et porté comme une production périphérique, Babel Minots poursuit sa route et propose une programmation jeune public pendant trois jours sur la cité phocéenne.

En parallèle des spectacles, ce rendez-vous propose plusieurs temps de rencontres professionnelles :

Mercredi 14 mars
Ateliers « Musiques actuelles et transmission : une approche transversale » :
-* Atelier 1 : La place de l’action culturelle pour les spectacles jeune public et musique ?
-* Atelier 2 : Transmission, musiques actuelles et nouvelles technologies
-* Atelier 3 : EAC et politiques territoriales
-* Atelier 4 : EAC et évaluation
-* Atelier 5 : Éducation Artistique et Culturelle, Le premier pas vers des pratiques culturelles ?
Vendredi 16 mars
Conférence : Quel rôle pour les réseaux nationaux et régionaux dans la structuration du secteur jeune public dans le domaine de la musique en France

Physique et numérique se partagent le marché

Pour la deuxième année consécutive, le marché de la musique enregistrée a progressé (+ 3.9% en 2017). Le streaming par abonnement tire les revenus à la hausse tandis que le marché physique ne dégringole plus.

Après avoir déjà progressé de +5.4% en 2016, le marché de la musique enregistrée (données SNEP) poursuit sa reprise en 2017 (+ 3.9%) pour atteindre un chiffre d’affaires de 583M€ (723 M€ si on y ajoute les droits voisins et les synchronisations).
Si les membres du syndicat s’en félicitent, ils analysent cependant ces indicateurs avec prudence, estimant que « la dynamique de la production n’est pas encore pérenne et que les nouveaux modèles économiques pas encore matures. »




En 2017, les revenus tirés des ventes se sont équilibrés entre la part provenant du numérique (48,8%) et celle du physique (51.2%).
Le streaming est « le moteur de cette croissance » (+23%, pour 243M€), notamment grâce au streaming par abonnement qui génère l’essentiel de la valeur : il représente 83% des revenus du streaming et 35% des revenus du marché. Si la progression du nombre d’abonnés se poursuit à un rythme moins soutenu (+ 500 000), elle est compensée par une part plus importante des abonnés payants, hors bundle avec un opérateur téléphonique.

Les ventes de supports physiques continuent de décroître (- 4.7%), mais ce fléchissement est moins fort depuis deux ans, le marché pouvant s’appuyer sur « les 3800 points de ventes qui commercialisent de la musique à travers tout le territoire (et qui) demeurent une chance pour le consommateur et une force pour la filière musicale » précise le SNEP. Quant au vinyle, il séduit toujours plus de consommateurs, avec des volumes multipliés par 4 en 5 ans. Pour autant, il ne représente que 12,2% du chiffre d’affaires physique.



Autres points abordés :