End of the Weak 2HD Records confirme son engagement, de manière pérenne, auprès du célèbre contest de MC End of the Weak, en devenant partenaire officiel. Restructuré avec près de 30 dates en France : 22 pré-sélections, 6 finales régionales et 1 finale nationale - 2HD Records s'engage au service du EOW France, en mettant à son service l’ensemble de ses moyens logistiques et humains en matière d'organisation et de communication pour soutenir et faciliter la réussite des prochaines éditions.

Enf of the Weak : le tableau final de la saison 10

Une saison pleine où le EOW France a enregistré + de 300 participations sur l’ensemble des onze 1/4 de finales. En sont sorti 11 mc’s qui ont accédé aux 1/2 finales, puis 4 mc’s à la finale, avec en ligne de mire le titre de Champion de France 2108 et le ticket pour la finale mondiale.

Si la 9e saison avait vu le retour des mc’s d’expérience avec Vincenz, Ed Scarp, Sanaï, Ektir ou encore Slimane avec en apothéose le 3e sacre national complètement historique de Res Turner, la saison 2018 a elle été plus ouverte que jamais, avec l’arrivée d’une jeune génération de mc’s … ou presque. … ou presque car il y a eu l’incroyable retour de Dajanem, qui débuté le EOW en 2010 lors de la saison 3 et avait déjà atteint à 3 reprises les 1/2 finales sans jamais passer au cap supérieur… c’est maintenant du passé car il est en finale.

Le triplé pour El Deterr qui remporte 3 années d’affilée le EOW Paris et fait 3 1/2 finale de suite, inédit.

Mais aussi la confirmation qu’il faudra compter sur une toute nouvelle génération de mc’s affamés, qui rôdent les scènes ouvertes de France de long en large et saignent ça régulièrement.

Avec des valeurs montantes comme Cléon, qui atteint une 2e année d’affilée le dernier carré en se hissant jusqu’en finale.

Baby Black de Nantes, Igee de Bordeaux, Da Foulek de Clermont-Ferrand, Zicler de Marseille et Cotcheï de Nancy, bien connus des EOW depuis plusieurs années confirment leur montée en puissance. Ils ont marqués de leur empreinte cette 10e saison et avec du recul c’est tout sauf une surprise tant ces mc’s mettent d’abnégation et de détermination dans ce genre d’exercice.
Ce fût aussi la saison des découvertes avec l’arrivée de Sizaye en finale pour ses 1ers EOW, talent à suivre. Et celles de Ladowz de Lille ou encore Evan de Lyon qu’on espère revoir l’an prochain avec plus d’expérience.

Plus d’infos sur www.eowfrance.fr

EL DETERR

Vainqueur EOW Paris 2018

El Deterr remporte un 3e EOW Paris 3 saisons de suite !

Jamais 2 sans 3 pourrait être la nouvelle signature de El Det’.
3e victoire d’affilée au EOW Paris, tel un maître qui règne sur son domaine, El Det’ écrit son histoire à coups victoires. Acquise avec les qualités qu’on lui connait : mc au style « musclé », il envoie des patates verbales aussi bien en impro qu’en texte, avec son style inimitable et sa détermination légendaire.

L’expérience d’El Deterr aux EOW lui a permis de gérer l’ensemble des épreuves sans trop paniquer. Il l’a donc remporté à l’unanimité des juges et a définitivement marqué de son empreinte les EOW Paris.

C’est donc une 3ème 1/2 finale de suite, une sacrée performance qui se répète années après années, tout comme le résultat puisque cette année encore, malgré son beau parocurs il n’atteindra pas la finale.

Il est aussi très actif en dehors des scènes puisqu’il a sorti l’an dernier son EP « Sin City », qu’on vous conseille vivement. Vous apprendrez à découvrir l’univers assez dur d’El Deterr, qui rappe avec une détermination sans faille qui nous rappelle celle Warlock, un des mc’s de la 1ère saison.

Plus actif que par le passé sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook et Snapchat très présent aussi sur sa chaîne Youtube, il a entre autre fait des passages remarqués sur les EOW Soldiers Vol. 1 et 2 :

DAJANEM

Vainqueur EOW Angers 2018

DAJANEM est un artiste Angevin à découvrir et un nom à retenir. Depuis sa 1ère participation en saison 3 (2010), « Daja » n’a cessé de venir nous rendre visite pour faire de grosses performances et écrire son histoire.

Avec le EOW Angers et la 1/2 finale remportées, cela fait 5 victoires lors d’un EOW et il file en finale après 3 échecs en 1/2. Un modèle de persévérance, de kiff et de détermination.

Son inspiration, il la puise dans le quotidien et retranscrit ainsi en détails ses états d’âmes, les joies et les tracas qui l’accompagnent.

Son goût pour l’improvisation et le freestyle lui permet de remporter de nombreux tournois. C’est aussi pour lui l’occasion de faire la rencontre de PEPSO avec qui il formera le groupe « Rue De la Pisse », ensemble ils feront de nombreux concerts et 1ères parties.
DAJANEM aime repousser les limites, échanger et partager. Dans cette démarche d’ouverture il intègre URBAN FUNK (formation acoustique).

Au sein de ce groupe, il se forge une solide expérience de la scène. Pendant 2 ans ils se produiront sur les planchers des café/concert, mais également sur de prestigieux festivals.
En 2010, c’est au coté de O’SLIM (Beat-Boxer vice champion de France 2008), qu’il partage la scène, proposant une combinaison Beat-Box/Mc dans un show énergique et satirique autant que spontané.

Ensemble ils feront le voyage jusqu’au Brésil à la rencontre des jeunes des favelas d’Héliopolis et de leur culture, accompagnés du groupe AVANTE O COLETIVO (Sao Paulo périphérie sud). La saison 2011/2012 s’annonce bien chargée pour DAJANEM.
La sortie de son album « L’OPTIPESSIMISTE » sera l’occasion pour vous de découvrir un artiste de qualité, l’un des plus prometteurs de sa génération et surtout l’un des meilleurs représentants du HIP HOP de l’ouest.

Cet opus est un savant mélange de rencontres musicales et humaines. Comme son nom l’indique, « L’OPTIPESSIMISTE », est un disque qui traite de nos contradictions, les instruments se mêlent aux samples, le groovy se confond avec le classique, les gros beats HIP HOP font face au beat-box et les paroles oscillent entre égo trip et tout ce qu’il ya de plus conscient.

Pour défendre « L’OPTIPESSIMISTE », sur scène, c’est une équipe experte qui accompagne DAJANEM. DJ SHARKLO fort de son expérience distille scratch’s et samples à coups de crossfader comme lui seul en à le secret. STARSKY (vice champion de France 2007 par équipe avec PILLAR BOX SOUNDS), donne le ton au BEAT-BOX et propulse des rythmiques à couper le souffle. BASH au clavier nous fait vibrer de mélodies qu’il sert avec finesse. NOURS apporte une touche plus lourde et avec sa basse. Un show à découvrir absolument, pour des oreilles en manque de bon HIP HOP.

Son Facebook

Et son track lâché pour la mixtape End Of the Weak Soldier Vol.1

Une 10ème saison pour le End of the Weak

Les dates sont presque toutes posées, la route vers le titre de champion de France End of the Weak 2018 est quasiment tracée !

L’an dernier plus de 350 mc’s s’étaient inscrits et avaient participé à la 9e saison qui avait vu le 3e sacre national historique de Res Turner. La saison 2017 avait aussi marqué plusieurs retours d’expérience avec Vincenz, Ed Scarp, Sanaï, Ektir ou encore Slimane, des mc’s rodés au EOW et à ses règles qui avaient montré qu’à ce petit jeu il fallait encore compter sur eux.

Cette saison 2018 parait beaucoup plus ouverte, avec la confirmation des valeurs montantes comme Cléon, qui l’an dernier avait atteint le dernier carré en se hissant jusqu’en finale. Les qualifications en 1/2 finale France de Da Foulek et Cotchei qui ont remporté leur premier EOW ne furent pas une surprise mais juste une suite logique tant ces 2 mc’s ont mis d’abnégation et de détermination dans l’exercice.
Nul doute que cette année sera celle du renouveau et verra l’éclosion de nouvelles têtes.

On vous laisse caler votre agenda pour venir participer et donner votre voix car n’oublions pas que les réactions du publique est le 5e critère déterminant pour la notation des juges.

Toutes les dates via les events Facebook ICI.

CLÉON

Vainqueur EOW Clermont-Ferrand 2017

Cléon remporte le EOW Clermont-Ferrand 2017, Trans’urbaines Clermont-Ferrand by Bougnat Photos.

Clermont-Ferrand s’impose année après année comme une étape incontournable de la saison du EOW France. Car c’est traditionnellement là que s’y déroule l’ouverture de la nouvelle saison dans le cadre du festival des Trans’Urbaines de CF. Et comme chaque année depuis 4 ans, c’est dans une Coopérative de Mai toujours aussi bouillante que le niveau a directement été placé très haut.

Tant du niveau des sélections par l’open mic que du Mc Challenge, les participantes et participants n’ont pas attendu pour envoyer du lourd. A ce petit jeu, 2 mc’s ce sont clairement distingués : Cléon et Ashéo. Les 2 artistes se connaissent très bien et s’apprécient, mais à la fin il n’en restera qu’un (la fin des faibles) et ce sera Cléon.

C’est donc un doublé chez lui à Clermont-Ferrand. Autant l’an dernier il avait ultra dominé son 1/4 de finale, autant cette saison fût un peu plus serrée. Non pas que Cléon ai fait une moins bonne prestation qu’en 2017, mais c’est surtout qu’Ashéo à considérablement monté niveau. Malgré cette compétition plus accrue, la victoire de Cléon ne fait pas l’ombre d’une discussion car nette et sans bavure. La saison dernière il était arrivé jusqu’à finale nationale 2017 où il était un peu passé à côté de son sujet le stress ayant gagné la bataille. Le revoilà de nouveau engagé avec une seule idée en tête, retourner en finale pour lâcher une performance comme il les répète de plus en plus souvent et aller chercher le titre de champion de France.

Cléon peut être considéré comme un enfant du EOW, cela fait des années qui tente sa chance et cette saison il parait plein de maîtrise et de détermination. Comme l’an dernier, c’est au fameux Freestyle Bag qu’il a mis un coup d’accélérateur et à pris une sévère avance. Avance qui s’avérera définitive pour ses concurrents, incapables de hisser leur niveau à celui imposé par Cléon, excepté Ashéo (du groupe L’Epicerie) qui est le seul à avoir tenu ce rythme effréné.

Au delà du EOW, ce jeune homme est mc, mais aussi beatmaker et danseur. Bref, un véritable soldat du hiphop. L’Auvergnat est certes jeune mais déjà très productif, à son actif plusieurs projets dont le dernier EP « Saut de L’ange » sorti courant 2015.

Vous pouvez le retrouver sur sa chaîne Youtube, où sur sa FanPage Facebook. On vous conseille de l’avoir à l’oeil, car il devrait faire parler de lui s’il continue de progresser comme il le fait depuis 2014.

Suite à sa victoire, il prend sa place pour les 1/2 finales France du samedi 2 juin prochain où il tentera de se hisser en Finale Nationale dans le très prisé dernier carré. On vous laisse avec son dernier track en ligne sur sa chaîne Youtube.