Finale End of the Weak France 2015 : la synthèse

Cette 7e saison, constituée de 24 dates sur 10 mois fut l’une des plus dense du End Of the Weak France. Pas moins de 9 MC’s présentateurs et 4 DJ’s ont été nécessaire pour boucler cette tournée 2014-2015.

Alors merci à Dandyguel & Dj K-Raï, Artik & Dj Mat, Dj Keri & Nicolson, Cheeko, Lun1k, Aladoum, Mic Orni, Yoshi, Gaïden & Wadi.

Une finale en plein air et gratuite (merci Paris Hip Hop) avec 5 MC’s restants sur les 400 auditionnés à travers 17 villes… un truc de titans.

LEs 5 mc's finalistes du End Of the Weak France 2015

Cette finale voit le retour inattendu de FLEYO, celui plus attendu d’EKTIR et surtout du favori RES TURNER. Les « 2 petits nouveaux » restants à ce stade de la compétition ne sont pas vraiment une surprise, car ce sont des bosseurs et sont sur de nombreux fronts … albums, projets scénique, concours en tout genre, bref, SANAÏ et PLB ont la dalle !

La question que tout le monde se posait avant cette finale, hors mis de savoir si la température caniculaire se calmerait pour le finale, c’est surtout : « Est-ce que RES Turner est réellement aussi en forme qu’en 2013 ? »

Finale présentée par les tauliers Dandyguel et Artik, accompagné de Dj Nicolson et Keri aux platines.

Niveau juges ça ne plaisante pas du tout avec comme premier juge Jean-Pierre Seck, il fait partie du label 45 Scientific qui a permis à Lunatic de sortir « Mauvais Oeil » 1er disque d’or pour un label indépendant et à cette époque, il n’y avait pas de mp3, et le disque d’or c’était pas les mêmes qu’aujourd’hui …100.000 ex du temps de Lunatic versus 50.000 ventes incluant le digital aujourd’hui … bref. Second juge : Juan Massenya, une voix reconnaissable à la première seconde, sur la radio Générations FM, puis Radio Nova et il vogue maintenant à la télévision entre France Ô et France 4. Enfin, troisième juge et pas des moindres puisqu’il était le premier host officiel du End of the Weak France le 7 mars 2004 (!) : Mr Kohndo. Révélé à travers son groupe La Cliqua, ce mc conçu pour durer a embrassé une carrière solo avec de très grosses collaborations nationales et internationales (Hocus Pocus, Slum Village, Insight, Vicelow, etc.)

Kohndo, Jean-Pierre Seck et Juan

Serim (2HD Records), Juan, Kohndo et Jean-Pierre Seck

Enfin, faisons un point sur les épreuves. 

Freestyle :

Les 5 MC’s ont délivrés de très bons textes, ils ont chacun à leur tour utilisés des coups spéciaux : PLB en excellent ambianceur a directement créé un lien avec le public, Sanaï a balancé sa technique irréprochable, Fleyo a rappelé à tout le monde qu’au delà des Rap Contenders, End Of the Weak ou autres, c’est avant tout un lyriciste, Ektir à lui aussi mis la barre bien haut, porté par ses supporters venus depuis Nancy après avoir loué un Bus pour monter avec son équipe ! Enfin RES Turner a débarqué avec une capuche sous 37° à l’ombre … cela cachait évidemment quelque chose… RDV à la sortie de la vidéo pour comprendre de quoi il s’agit !

Après cette première épreuve, pas vraiment d’avantage marqué, tous les MC’s restent en course pour le titre.

Acapella : 

Là aussi les 5 MC’s sont prêts, pas vraiment d’avantage déterminants même si on sent que Res Turner fait parler l’expérience. Cette épreuve permet au public de découvrir un peu plus les MC’s.

PLB a sollicité le public et à fait claquer des doigt en rythme 2000 personnes (!) a rencontré un petit moment d’égarement qui lui à fait quelque peu oublié la fin de son texte mais il est reparti en impro de plus belle.

Fleyo est parti sur une vibe SEXPLICITE inattendue et surprenante pour une finale accessible à tout public… ou presque !

Sanaï à marqué les esprits avec un texte dont le public était son backer ! Ektir a enjaillé tout le monde en faisant clapper des mains et enfin Res Turner à balancer un teste blindé des messages à double sens.

A la sortie de cette 2e épreuve, On sent que Sanaï, Ektir et Res sont légèrement en avance mais rien de définitif.

Freestyle Bag :

L’épreuve reine, celle qui peut envoyer un MC’ au septième ciel ou l’enterrer six pieds sous terre…

Fleyo, PLB et Sanaï passe l’épreuve sans trop de souci, ils arrivent chacun à embarquer la foule avec des phases bien sentie. Seul Sanaï ne parait pas satisfait de son passage et le dit en impro!

Ektir passe en avant dernier et à l’opportunité de mettre la pression sur le dernier à passer : Res. Et Ektir sort un très gros freestyle bag, il réussi à prendre les reines virtuelles de la finale à ce stade de la compétition. Res sait qu’il n’a pas le droit de se rater… Et le message d’Ektir et bien arrivé à Res qui a sorti l’un des plus gros freestyle bag de l’histoire des End Of the Weak.

Là où les mc’s tentent de faire 3 à 5 bonnes phases lors de cette épreuve, Res en fait minimum 3 … par objet ! ça fait un total d’une quinzaine de phases qui mouche quasiment à tout les coups.

A l’issue de cette 3e épreuve, Res à clairement pris les devants et Ektir reste le seul à pouvoir aller le chercher. A noter un niveau général plus élevé que l’an passé avec très peu de déchets de la part des 5 MC’s.

Versus Dj’s :

Ektir ouvre le bal de cette épreuve la plus compliquée pour les mc’s … Il se croit dans un jeu vidéo face au monstre de fin !

Pas grand chose à redire sur son passage, il n’a pas planté, propre avec de bonnes phases. S’en suit Res qui va prendre encore un peu plus d’avance avec de très grosses phases. Un mélange entre phases préparées et improvisées qui font réagir la foule quasiment à chaque fois. A ce moment on se rappelle que Res fait du clash depuis des années et qu’il a ça dans le sang.

PLB, au pied du mur donne tout ce qu’il a dans la bataille et part dans la foule pour s’ambiancer !! On le retrouve au dernier rang en mode « kiffance ». Plb en profite pour rappeler qu’il a aussi un voix qui ne laisse pas indifférent, car ce bougre sait aussi chanter, et plutôt très bien !

Fleyo n’a pas dit son dernier mot et va faire un gros versus, et lui aussi va rappeler qu’il évolue dans le clash depuis des années et qu’il n’a pas briller par hasard dans cette discipline. C’est Keri qui va en prendre pour son grade … puis Nicolson…

Enfin vient le tour de Sanaï, qui est un véritable showman, et n’hésites pas une seconde en occupant l’espace de la scène et passe même derrière les platines pour remplacer Nicolson et pitcher lui-même le disque !! Mis à part que la platine en question déconnait un peu et l’a un légèrement perturbé, il fait un excellent versus en terminant dans la foule pour faire un foule versus DJ’s !!

A la fin de cette 5e épreuve, Res à accentuer son avance et parait voyager en pilote automatique vers le doublé. Ektir et Sanaï semble placés en embuscade mais seulement pour la 2e palce. Fleyo et PLB ne sont pas loin derrière et peuvent aussi revenir sur la dernière épreuve.

Cypha Skills : 

Une formalité pour Res, qui assure tranquillement en balançant de grosses phases improvisées, et Ektir, Sanaï, Plb et Fleyo emboîtent le pas du très probable champion 2015…

Un cypha skills qui résume bien la finale, très peu déchets, chacun des mc’s a su utiliser ses coups spéciaux au bon moment, personne n’a raté sa finale, le public, les juges et l’équipe du EOW France ne boude pas son plaisir et le fait savoir.

Nous avons relayé cette information : rendez-vous sur le site d'origine.