CNV : perception et redistribution en hausse

Le CNV a publié son rapport d’activité 2017 qui témoigne d’une augmentation de 7% du montant perçu par l’établissement au titre de la taxe sur les spectacles de variétés (32,8M€). Les aides allouées par le CNV atteignent désormais 31,4M€, réparties entre aides nationales (+18%) et aides territoriales (+7%).

En 2017, le montant de taxe fiscale perçu par le CNV s’élève à 32,8M€, en augmentation de 7% par rapport à 2016. Cet essor est logiquement assorti d’une augmentation du nombre de représentations qui dépasse les 80.000 séances déclarées (+11% vs 2016).


Niveau répartition, si les crédits alloués au Fonds d’urgence ont désormais réduits de moitié (5,4M€ ; -53%), les dispositifs d’aide ont octroyé 31,4M€ à 957 structures, dont 102 structures ou projets soutenus directement par les partenariats territoriaux (6 conventions à l’œuvre en 2017 dont 3 nouvellement signées). 17 appels ont ainsi été lancé en région Bretagne, Grand Est, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur, sur la base de diagnostics permettant d’identifier les forces et les faiblesses de chaque territoire. Ces appels à projets ont mobilisé un montant total de 954K€ et ont permis de soutenir 88 dossiers. Le partenariat avec la Mairie de Paris en faveur des salles de musiques actuelles (aides à l’équipement et à l’activité des salles à Paris) a quant à lui permis de soutenir 31 dossiers pour un montant total de 714 K€.


Le troisième volet de la réforme des aides a par ailleurs abouti au lancement de deux nouveaux programmes en 2017 : le soutien au développement des entreprises et le soutien aux promoteurs diffuseurs. Il a également modifié les modalités de paiement pour les aides inférieures à 5 000€ et les aides aux festivals, désormais versées en une fois.

LIRE LE RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 DU CNV